Quand t’attrapes la trempette…

trempette-bleuet-glass-bar-laitierAu départ, nous ne pensions pas fabriquer nous-mêmes toutes nos trempettes, l’été 2014 avait été bien rempli et le temps nous manquait un peu pour entrer dans une telle production.  Mais.  Vous vous rappeler ce que je disais dans l’autre article ? Parfois la vie s’arrange à précipiter les décisions et mettre en branle un nouveau plan d’action.

Lorsque l’un de nos compétiteurs ouvrit au début de sa saison 2015, il a fait la publicité concernant l’offre d’un nouveau produit : trempette de chocolat belge en déclinant les saveurs offertes.  À la lecture des saveurs, j’ai compris que mon exclusivité avait pris la clé des champs.  J’ai bien sûr immédiatement contacté mon fournisseur qui me donna comme explication qu’il était difficile pour elle de gérer ses clients et de l’endroit d’où ils venaient.  Je lui ai répliqué que j’étais la seule en Abitibi-Témiscamingue comme cliente.  Elle osa même dire :  »J’espère que ton compétiteur n’est pas trop près de toi ! »  Ben quin, Rouyn-Noranda est tellement grand, je traverse quasiment la ville en moins d’une heure… à pied.  Elle me proposa donc de développer un nouveau chocolat exclusif pour nous.  Je lui ai dit de laisser faire, que je m’arrangerais bien toute seule.

C’est à partir de ce moment, non sans pression puisque nous étions à  moins d’un mois de notre ouverture, que nous avons décidé de faire nous-mêmes tout nos chocolats.

En seulement trois semaines, j’ai inventé 21 saveurs de trempette au chocolat à partir de base de chocolat au lait, noir ou blanc.  Nous avons testé nos saveurs avec nos enfants, nos conjoints et amis proches.

Nous étions fin prêtes pour l’ouverture de 2015.  Mais, l’été 2015 nous réserva tout de même quelques défis à relever.  Pendant l’hiver 2016, j’ai réussi à mettre nos recettes prêtes à l’exportation et créer 12 nouvelles saveurs.

Tant qu’à créer quelque chose, pourquoi ne pas en faire profiter d’autres?

Renée L’Abbé
22 novembre 2016

Photo : Glass bar laitier, trempette CulturAT (saveur de bleuets)

Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *